TEMOIGNAGES
TEMOIGNAGE DE ZABEILLE

ATTENTION CETTE PAGE EST DESTINEE A UN PUBLIC AVERTIT

J'ai 25 ans et mes viols ont eu lieu il y a un peu moins d'un mois.

C'était un garçon dont j'avais fait la connaissance sur le net,sur un site chrétien,on a échangé de longs mails et de nombreux SMS et appels pendant plus d'un mois et puis il m'a proposé de participer à un programme de reboisement en Suisse,où il vit et puis de venir quelques jours avant pour qu'on fasse connaissance.Il m'avait donné pas mal confiance avec les cadeaux qu'il m'avait envoyé par la poste,les beaux poèmes d'amour qu'il m'avait écrit et puis j'avais l'assurance qu'on ne serait jamais seuls tous les 2 puisqu'on était logé chez sa cousine...en bref tout s'annoncait pour le mieux et ça a continué en arrivant,il m'attendait avec un bouquet de roses à la gare et arrivés chez sa cousine,il m'a offert une montre et un parfum et puis il avait des photos de moi un peu partout(ça m'a un peu surprise sur le coup d'ailleurs mais il avait l'air fou amoureux alors pourquoi pas?).

Seulement dès le premier soir,le samedi,ça a dérapé:il avait envie de moi,envie de coucher avec moi alors que moi je voulais discuter avec lui pour qu'on fasse plus ample connaissance.J'ai essayé de le repousser en lui disant que je voulais pas,que j'étais pas prête et puis il avait pas de capote.Mais ce connard,rien de ce que je n'ai dit n'a pu l'arrêter,il savait que j'étais vierge mais rien à foutre(j'ai même l'impression que ça l'excitais),lui il a fait ce qu'il a voulu et il m' a violé une fois...ça m'a fait super mal,je commençais à crier et comme on était chez sa cousine,il s'est retiré...pour mieux recommencer quelques minutes après,après avoir mis de la crème sur son sexe .Que de précautions pour ne pas m'écouter et me violer...

Moi je suis restée prostrée et puis j'ai fini par aller me laver,quand il a bien voulu.

Le lendemain,j'étais complètement à l'ouest,je savais pas quoi faire et puis on est allé chez des amis à lui et j'ai essayé de mémoriser le chemin pour aller à la gare.Le soir,j'ai appelé ma mère pour lui dire que ça allait pas,que je savais pas quoi faire et j'osais pas lui dire ce qui s'était passé...alors elle m'a dit d'essayer de discuter avec lui,ce que j'ai fait pendant plus de 2h,j'arrêtais pas de pleurer en lui expliquant que la veille je voulais pas,qu'il m'écoutait pas et il m'a répondu qu'il comprenait,qu'il allait m'écouter...le soir se passe donc sans problème.

Mais dès lundi matin,rebelote,il me tire du sommeil pour me violer,je me souviens plus de rien sauf que j'ai eu une relation avec lui et que j'étais pas consentante...mais encore une fois pas de force pour réagir.La journée passe,mes règles arrivent...une raison qui me permet de le repousser provisoirement pour cette soirée-là.

Le lendemain,beaucoup de choses à faire dans la journée donc pas de problème mais le soir dans la chambre,c'est une autre histoire,il est encore excité,tout seul(je fais plus rien,je le touche même plus,il me fait trop peur) et puis ça recommence sauf que là pas de rapport vaginal,il me dit "tu vas jouir dans le sang" mais j'arrive à le repousser,je ne sais plus trop comment...alors avec sa putain d'imagination,il trouve une autre solution:il me force à lui faire une fellation(pas bien selon lui alors il se masturbe...) et puis après il me retourne sur le ventre et il me sodomise.Fin du cauchemar,ça me fait réagir,je crie,il me laisse et je sors tout de suite de la chambre pour appeler ma mère en lui disant que j'ai un problème et que je rentre dans le premier train le lendemain.Je prends mon oreiller pour aller dormir dans le salon,il vient me chercher pour s'excuser(trop facile ça...il est très fort pour ça!!!) et puis le lendemain,retour en France,dans mon home sweet home.

Depuis,j'ai réussi à porter plainte,15 jours après l'agression,l'expertise médicale a eu lieu mais mon dossier n'a pas bougé et puis il faut que je retourne au commissariat pour complèter ma plainte...que c'est long et difficile la procédure judiciaire.

Et puis depuis aussi,c'est la honte,la culpabilité(d'être allée là-bas,de pas avoir su le repousser...),la dépression,les angoisses à n'en plus finir,les flash backs incessants,l'envie d'en finir avec la vie parce que justement je ne vis plus,plus aucune envie,peur de tout...et puis lui qui continues de m'écrire et de m'appeler pour me dire qu'il m'aime,qu'il faut que je le pardonne,qu'il veut qu'on recommence ensemble vraiment il me pourrit la vie autant qu'il peut.

Combien de temps encore pour que mon dossier soit transféré au parquet et puis en Suisse pour qu'il soit interrogé???Je ne sais pas mais de toute façon beaucoup trop de temps.

Combien de temps pour souffrir encore de ce qu'il m'a fait?Toute ma vie malheureusement,il m'a anéantie...et lui qui n'a pas une once de regret,il vit sans prise de tête mais il paiera pour ce qu'il m'a fait parce que je suis une victime et que ce crime ne peut rester impuni et malgré toutes les galères que je vais traverser à travers cette plainte,je vais aller jusqu'au bout pour qu'il ne recommence pas avec une autre et puis si au passage il pouvait souffrir...

Merci pour ce site,difficile de raconter mais formidable de se sentir libérée et de pouvoir en parler avec d'autres victimes.

auteur : zabeille

Vous pouvez m'envoyez vos témoignages à eternal1@wanadoo.fr en cliquant sur lenvellope, merci!