TEMOIGNAGES

TEMOIGNAGE DE SUSYE

ATTENTION CETTE PAGE EST DESTINEE A UN PUBLIC AVERTIT
Bonjour ,

Je suis nouvelle sur ce site et quand j'ai lu le processus d'automutilation je me suis reconnu.

Moi jamais je n'ai fait ca avant août-septembre 2003...

J'ai 25 ans, j'avais commencé ma thérapie pour évacuER mais je me suis rendu compte que je ne contrôlais plus rien, que les souvenirs me revenaient et aussi je venais d'apprendre que je m'étais fait violer par mon beau-père 10 ans plus tôt (14 fois en une semaine) mais j'ai oublié ,j'ai voulu croire que mon agresseur ne m'avais pas pénétré.

Aussi dans le meme temps j'ai vécu la violence conjugale avec mon conjoint; Ca faisait 8 ans que j'étais avec lui mais il ne savait pas que j'étais en thérapie et encore moins que j'avais un problème sexuel que j'avais réussit a cacher pendant tous ce temps...

Je suis sexolique et bisexuel... Lorsque mon secret a été révélé j'ai paniqué et j'ai pas compris pourquoi mon conjoint qui m'aimait me rejetais aussi violemment. Je n'étais plus sa petite chérie mais ca petite putin.

Un soir il a été trop loin dans l'humiliation en me disant entre autre que je devais avoir aimé ca avec mon père aussi. J'ai beaucoup de misère a accepté le fait que j'ai ressenti du plaisir avec mon père.

Donc le soir meme je suis allée chercher un couteau et je me suis enfermée dans la salle de bain , mon conjoint ne se rendait pas compte de ma détresse psychologique, et de toute façon il ne voulait pas voir.

J'ai passé une heure dans la salle de bain et je me suis fait mal, de plus en plus mais je ne sentais pas ce que je faisais (je me suis écris "salope" et j'ai coupé une trentaine de fois). C'est la que l'Automutilation à commencé, mais je faisais déjà des gestes autodestructeurs, à cause de mon problème de sexolique qui fait que je suis dépendante compulsive et obsessionnel au sexe. Je me masturbe fréquemment , recherche le contact sexuel et lorsque je n'arrivais pas a me satisfaire je me faisais mal au partie génitale mais ca c'étais depuis mon tout jeune age. J'avais acquis que le mal arrêtais mes pulsions sexuelles...


Aujourd'hui j'ai pris consciente de mon comportement d'autodestruction et j'essaye de me contrôler mais comme tu le dis si bien c'est un combat de tous les jours et je devrais me battre contre mes pulsions de sexolique et aussi d'automutilation. Je suis en thérapie et en traitement médical mais je sais que mon combat contre ce geste sera la tous les jour de ma vie mais un jour ca sera un passage lointain j'en suis sure. Je sais que je serai plus a risque pendant ma thérapie parce que intégrer les blessures du passé c'est pas facile et tres éprouvant

susye

Bisous susye, merci pour ton témoignage, ce n'est pas facile effectivement mais c'est possible meme si ca prend du temps alors ne perds pas espoir :-)

eternal