TEMOIGNAGES

TEMOIGNAGE DE Jessie-Ly

ATTENTION CETTE PAGE EST DESTINEE A UN PUBLIC AVERTIT
Je m'appelle Jessica et j'ai 15 ans, je suis nouvelle ici et c'est la toute première fois que je raconte se qui m'est arrivé.

Je sais pas part où commencer, peut-être par le début.


Tout a commencé à mais 9 ans, j'ai déménagé mais je n'est pas changé tout de suite d'école, tout les midi j'allais manger j'ai la meilleur amie de ma mère C., elle avait un fils de 13 ans, S.. Tout les jours lui, un de ses ami et moi nous allions nous amuser dans les bois juste à côté, et quand nous étions hors de vus ils m'obligeaient à me déshabiller, mais ils ne me touchaient pas.


Plus tard eux aussi ont déménagé à T., nous sommes partie pendant les vacances de juillet pour deux semaines en vacances chez eux. Un matin il m'a proposé d'aller jouer aux policiers dans le grenier, j'avais 10 ans, lui 14, et j'étais idiote. Il m'a dit que pour faire parti de la brigade il fallait que je m'allonge sur le matelas posé près du mur et que je ferme les yeux. Il m'a alors embrassé sur la bouche puis il a glissé sa main dans le short vert que je portais, il a touché l'intérieur de mes cuisses puis a passé sa main dans ma culotte et il ma caressé, il appuyait, il me fessait mal, mais moi je ne disais rien, j'avais trop peur, trop mal et surtout j'étais trop idiote. Ensuite il m'a caressé les seins en les pressant un peu de temps en temps.


Dans l'après-midi tous le monde est parti sauf lui et moi. Il m'a emmené dans sa chambre, et il a fermé la porte à clé.

Il m'a dit de m'allonger sur son lit, je me suis exécuté pétrifié, il a alors commencé à enlever son jean puis son caleçon, et il est monté sur moi, m'appuyant sur les jambes, je ne pouvais plus bouger. Il a enlevé mon short, levé mon haut,il c'est frotté contre moi, a utilisé ma main pour se masturber, il m'a embrassé sur la bouche, puis il a sucé mais seins en les mordants quand j'essayais de bouger. Ensuite il a baissé ma culotte, et il m'a caressé en me fessant aussi mal que le matin, puis il m'a embrassé, mais pas sur la bouche, je serrais les jambes autant que je pouvais, mais sous le corps d'un ado un enfant ne fait pas le poids, il a réussi donc. Il m'a ensuite obligé a lui faire une fellation. Ensuite il a mit son doigt dans mon sexe, je ne bougeais plus, c'étais comme si j'étais morte, j'étais terrifié et il me fessait si mal puis il m'a pénétré avec son sexe. Après il s'est levé et m'a dit de me mettre à quatre pattes, il a réglé ma position et m'a dit de ne pas bouger, et je vous laisse imaginer se qu'il m'a fait. Il avait toute sorte de jeux, des tonnes, par exemple il m'enfermait dans un placard et ne me laissé sortir que si j'étais nu pour me violer ensuite, pour me faire peur il disait que si je ne me dépêchais pas il viendrait me rejoindre pour m'aider à me déshabiller. Il me disait que si je disais quelque chose mes parents m'en voudraient, qu'ils me puniraient. Il disait que je devais avoir honte si j'avais mal car s'était de ma faute, qu'il fessait tout pour que ça ne fasse pas mal, je le croyais, j'étais idiote. C'a a durée plusieurs heure tout les jours du moment où ils partaient jusqu'a moment où ils revenaient.


Il m'a humilié, détruite, blessé, anéantie, je n'étais plus une personne, j'étais un objet qu'il utilisait quand bon lui semblé (la nuit je dormais dans sa chambre, seul avec lui), j'ai perdu tout mais repère, je n'avais plus confiance en moi et en ceux qui m'entouré, mon esprit a décidé de tout oublier, mais j'étais sujette aux longues nuits blanches, ou à de terrifiants cauchemars. Ensuite je suis entrée au collège, j'étais le souffre douleur de tout le monde, pendant trois ans j'ai passé ma vie à me réfugier dans des endroits où je pouvais être seul, les insultes pleuvaient sur mon passage, simplement parce que j'avais l'air trop différente d'eux, j'ai fait plusieurs tentatives de suicides, mais personnes ne s'en est rendu compte.

En troisième tout a changé, tout le monde est devenu sympas avec moi, mais mon imitation du bonheur n'a duré que jusqu'en février quand ma mère est décédée. Ensuite je suis tombée amoureuse d'une fille, nous sommes sorties ensemble, mais ça n'a pas durée. Puis il y a deux mois alors que je ne pouvais dormir j'ai lu quelques pages au hasard dans le dico des filles, et en lisant la page viol je me suis souvenu de tout, absolument tout.


Aujourd'hui personne n'est au courant, sauf mon ex à qui j'ai dit il y a quelques jours que je m'étais fait violer. Je ne compte pas un jour engager des poursuites judiciaires, mais aujourd'hui je me sens sur le point de craquer à chaque secondes, je souffre terriblement et j'ai toujours aussi mal dans ma tête et dans mon cœur que quand S. était allongé sur moi. Je voudrais tellement ne plus me souvenir, tout oublier.


Tu peux si tu le veux mettre mon témoignage sur ton site, je souhaite bonne chance a tout se qui me lirons pour leur vie future, je vous souhaite tous de vous en sortir.