TEMOIGNAGES
TEMOIGNAGE DE CACTUS
ATTENTION CETTE PAGE EST DESTINEE A UN PUBLIC AVERTIT

Tout se résume en un mot : inceste ..... Avec toutes les horreurs, toute la douleur et la perversité qui se cachent derrière ces sept lettres...

Par quoi commencer ? Comment témoigner d'une enfance bousillée, comment témoigner d'une vie détruite?? Moi j'avais huit ans... Lui se disait "mon grand-père"... Pour lui, c'était des soit-disant "preuves d'amours", des soit-disant "marque de dignité et de confiance" , des paroles aussi assassines que les gestes...Des "si tu parles tu me trahiras et tout le monde déteste les traitres", un "jeu", il "me rendait service en m'apprenant tout ça"... Un jeu... Oui, peut etre...

Un jeu pervers, un jeu d'adulte... Moi, derrière la honte, la souffrance et la terreur, je me disais que peut être au fond il m'aimait bien... Je disais jamais non... c'était ma faute... Ca se passait pendant les vacances, c'est horrible à dire mais c'était presque devenu une habitude... Je savais que le soir il allait venir... Je pensais que c'était normal...

Un jour, quelque chose m'a déchiré le ventre, puis il est reparti, il m'a laissée seule avec du sang.... C'est indescriptible la sensation que ça fait, il n'y a aucun mot assez fort pour le dire ... AUCUN !!! Et moi, j'ai pas compris ce qu'il venait de se passer... J'ai pas compris d'où il venait ce sang... Lui il pensait que je comprenais... Mais comment à huit ans on peut comprendre ca ???? Comment on peut comprendre ce que c'est que cette chose blanche et dégueulasse qu'il faut avaler à huit ans ????????? COMMENT?????????

Près de deux ans de torture, plus de sept ans de silence sous l'aveuglement général...; une enfant de huit ans qui se blesse constamment, qui a des crises d'angoisses allant jusqu'à l'étouffement, qui refuse de sortir un mot parfois pendant plusieurs jours de suite, c'était surement normal........

Aujourd'hui, je ne vis plus... Je survis ... Dévorée par la haine, par la révolte, par la honte, par la douleur et les souvenirs... S'il n'était pas déjà mort, je crois que je le tuerais...

J'ai parlé pour la première fois il y a bientot un an, quand quelqu'un a enfin ouvert les yeux et s'est rendu compte que j'allais mal... Mais je suis toujours incapable de crier et de dire certains mots... L'écriture m'a sauvée, et m'a permis de briser le silence aussi...

Des fois, je voudrais hurler, tout casser mais j'y arrive pas... Alors finalement, c'est moi que je casse... Dépression, automutilation..... Je me taillade les bras pour évacuer un trop plein d'angoisse et de douleur... Pour essayer de trouver des repères quand tout m'échappe, pour retrouver un certain controle et décider de saigner cette fois... Pour dire merde à la vie et à tous ces gens qui te laissent couler pour pas perturber leur petite vie tranquille...Chaque coupure est un hurlement que je n'arrive pas à pousser, on nous a tellement dit qu'il fallait se la fermer qu'on finit par le croire...

Et la paroe, c'est long pour la retrouver... Et à force de te prendre des coups sur la gueule, tu finis par essayer de t'en protéger, alors tu te renfermes, tu te barricades et tu continues à te taire pour te couper de ce monde qui fait que t'enfoncer... Tu fais pas de bruit, tu déranges personne... Seulement à l'intérieur de toi tu hurles, c'est un hurlement incessant et assourdissant qui ne s'éteint jamais!... Alors ça t'étouffe et tu vois plus rien, tu penses plus qu'à une chose : aller mieux... Le reste, tu t'en fous!

J'ai grandi mais je retrouve les réflexes de la petite fille de huit ans que j'étais, je revois encore cette chambre aux grands murs de platre blanc que mes ongles avaient grattés et mes poings frappés de douleur, d'effroi et de désespoir..... Je n'ai plus eu de grand- père depuis ce soir où il est entré dans ma chambre....


Témoignage envoyé par Cactus, le 29/08/03

1000 merci à toi de m'avoir envoyé ton témoignage et de bien vouloir partager ton histoire avec nous, 1000 merci aussi pour les poèmes que tu m'envoie et que j'ai toujours autant de plaisir à lire, 1000 merci aussi pour ta gentillesse!! tu a choisit d'écrire pour t'en sortir et tu écrit merveilleusement bien alors ne lache pas!!!! bisous!!!

POEMES DE CACTUS

Vous pouvez m'envoyer vos témoignages à l'adresse suivante : eternal1@wanadoo.fr