TEMOIGNAGES

TEMOIGNAGE DE AZ

ATTENTION CETTE PAGE EST DESTINEE A UN PUBLIC AVERTIT
Bonjour, alors voila une partie de moi, de mon vécu, … : (désolée je ne serai pas très précis parce que je me souviens pas de tout, et ce que je raconterai restera surtout factuel)

Donc, j’étais en primaire (entre CE1 et CM2), je me souviens pas de l’année. Un soir, un voisin de mon âge, précoce dans les conneries, a voulu que je vienne chez lui. J ai d’abord refusé, puis il m’a dit qu’il voulait me montrer quelque chose. Ca m’a paru bizarre, mais j’ai accepté. Une fois dans sa chambre, il a fait sortir sa soeur, et a fermé la porte a clef derrière nous. Je n’ai pas compris tout de suite, puis je me suis laissée faire, après avoir tenté de refuser. Je savais que ce que je faisais n’était pas bien, mais je n’avais pas conscience de ce que ça représentait, ce que je faisais. Par chance, il ne savait pas vraiment comment ça devait se faire. Après, je suis rentrée chez moi, l’air de rien. Avant ça, une voisine un peu plus âgée organisait des "mariages".

Arrivée au collège, j’étais encore ignare et j ai tout sorti lors d’une discussion (toujours sans savoir ce que ce que tout ça représentait). L’administration ayant été mise au courant, j ai du l’annoncer à mes parents, qui n’ont pas vraiment réagi. Je n’avais pas fini de regretter d’avoir parlé. En résumé : il en est sorti en « héros » et moi, j’étais devenue la fille allait enseigner la vie a tous les gars du collège.

Au lycée, j’ai commencé a ré envisager l’éventualité d’avoir un copain. J’ai rencontré un gars plus âgé que moi. Je n’étais pas amoureuse mais j’avais accepté de faire plus ample connaissance. Je l’ai invité chez moi, avec ma voisine pour ne pas me retrouver toute seule avec lui. Après une journée sympa, ma voisine s’est endormie, nous laissant sur un slow. Je commençais alors à ressentir quelque chose pour lui. Il m’a alors demandé d’aller dans une autre pièce. J’ai accepté croyant que c’était pour discuter de façon plus intime. Puis c’est allé à la fois très vite et lentement, il a quand même arrêté avant que ça ne soit allé trop loin, mais après maint refus, me répondant simplement que je n’étais pas sympa, que je le cassais en plein milieu de son plaisir.

Quelques années plus tard, également, un plus âgé, encore plus âgé que le second. Là, j’étais consentante, enfin, je n’est pas eu la force de refuser donc je me suis laissée faire, et ce deux nuits de suite. Mais, je l’ai assez mal vécu un certain temps (à posteriori).

Ce furent les seules relations que j’ai eues avec des garçons, et je n’ai jamais eu de sentiments pour un garçon.

Entre temps, j ai eu une expérience sexuelle homosexuelle, qui s’est bien passée si ce n’est quelle a provoquée des interrogations, notamment sur mes sentiments pour cette amie.

Il n’y a rien de vraiment grave dans ce que j’ai vécu, mais tout commence à se cumuler, à faire trop. En plus, je commence à douter, à savoir si ça s’est réellement passé. En effet, mes souvenirs,... sont contradictoires. De plus, le fait, que ça se soit passé avec un garçon si jeune me semble invraisemblable.