TEMOIGNAGES

TEMOIGNAGE DE MARC

ATTENTION CETTE PAGE EST DESTINEE A UN PUBLIC AVERTIT
Je m’appelle Marc, 18 ans, et j’ai découvert le site récemment depuis que j’ai commencé à faire des recherches sur le viol. En quelques mots, mon histoire est celle d’un jeune garçon violé par un de ses amis il y a 7 ans de cela, moi-même. Aujourd’hui, ma vie ressent un trop plein de haine, de chagrin, de désespoir. En plus de cela viennent s’ajouter l’alcool et son désastre, des conflits familiaux s’accentuant, un désespoir amoureux.

Durant 7 ans, j’ai caché la vérité en l’enfermant au fond de moi et en essayant de l’ignorer. Mais l’ignorance fut trop dure et seule l’alcool et les coups de poings pouvaient atténuer ma souffrance et ma haine. Il y a plusieurs jours, ma souffrance touchait le point culminant et le ruisseau débordait. J’ai donc lâché le morceau à ma petite sœur de 16 ans qui fut complètement retournée d’une pareille nouvelle. Je pensais par la suite pouvoir l’avouer à mes parents ou à d’autres amis proches. Mais c’est plus facile d’y penser que d’y faire. Impossible, blocage total. Alors, les larmes coulent durant des heures et seul, enfermé dans une pièce, vous formez un couple avec votre propre peine qui vous consomme peu à peu. J’ai essayé de parler mais je n’y arrive toujours pas. Ecrire l’histoire m’est encore insupportable. Néanmoins, j’ai réussi à écrire ces quelques vers pour essayer de faire éclater l’abcès.

7ans d’horreur, 7 ans de cauchemars, 7 ans d’ignorance et de secrets, 7 ans à essayer de reconstruire sa vie et à échouer. Voici avec volonté un début de la vérité, de ma vérité. Pour tous ceux qui comme moi souffrent et essaient avec volonté de parler et d’avouer.

Les mois ont passé et le présent s’est construit,

Le choix au profond d’aimer le temps de la vie,

La foi pour prier tous ces gens qui sont partis,

Un petit toit pour s’abriter d’un vent de pluie.

Mais un jour, votre passé absent apparaît,

La tour aînée, celle du puissant disparaît,

La terre devient qu’étoile dans le ciel,

Le désert maudi dévoile l’aquarelle.

L’homme vous a touché, manipulé des mains

Comme un loup affamé traqué par les chiens,

Cet ami vient de vous marquer par le fer chaud,

Ma vie tranquille vient de sombrer du plus haut.

Le touché est dégoûté, les regards font peur,

Une pensée déchirée, cauchemars, douleurs,

L’exIstence s’est bouleversée par mon horreur,

La sentence infligée tue mon pauvre cœur.

Tout s’est effondré, le passé m’a pendu,

Fou d’amitié, mes pensées du cœur m’ont perdu

Dans un vol portant un vent ivre de chagrin,

Dans un viol sanglant voulant vivre ma fin.

Merci de faire figurer ceci sur ton site.

Marc.

menjoz@wanadoo.fr