POESIE

POESIE 6

ATTENTION JE VOUS RAPELLE QUE CES PAGES SONT DESTINEES A UN PUBLIC AVERTIT!!!!! ET QUE LES TEXTES N'ENGAGENT QUE LEURS AUTEURS

le soleil brille et pourtant...

Le soleil brille et pourtant...

Mon coeur pleure.

Un mal être, un mal d'être

Mon rêve est de rire, de sourire, d'être bien

Je suis là face à mon destin

Tout pour être mais je ne suis pas, je ne vis pas

Je veux être, être moi, être là

Je suis emprisonnée, ligotée

Je tente de me libérer, de m'évader

Le soleil brille et pourtant

Je navigue dans un océan de larmes

Je suis faible, sans armes

J'aimerais retrouver ma gaieté, ma vie volée

retrouver ma force, ma joie, ma beauté

Je suis emprisonnée, ligotée

Je veux courir, frémir, me libérer

dépasser cette prison embrumée

aller vers un soleil accueillant

Je l'aperçois, je le sens

J'avance, je me coigne

Je m'arrete, je reprends

Il est là, près de moi

Mais il se cache parfois

Et là je suis dans le noir

envahie par l'amer desespoir

dans l'incertitude, dans les turpitudes

Pourquoi je n'y arrive pas?

Est ce là ma destinée, ne vivre qu'à moitié

frissonner, pleurer, être paralysée

m'empêcher d'être, d'aller

Le soleil brille et pourtant

Je suis dans l'obscurité

comme une enfant appeurée

incapable de changer, de m'autoriser

J'ai le coeur qui explose, qui crie

Mon ame est amère

Je perds mes envies

Bloquée dans une douce tempête

depuis des années

Le soleil brille et pourtant

Je virevolte au grès du vent

J'aimerais voler

Ne plus me laisser porter

Je suis si légère que je disparais

Je ne suis plus là, je n'y arrive pas

Mes cauchemars terrassent mes rêves

Ma peine efface mes rêves

J'attends le vent qui m'emportera

loin de ma tristesse, loin de ma detresse

Dans ce tourbillon de souffrance

Je ne vois plus rien

Pourtant... Le soleil brille...

celine

un reve dans cette realité

Quand je te dis que je suis angoissée,

Tu vas chercher une lame pour te scarifié

Tu poses la lame sur ton poignet

Et moi je regardemon bras saigné

Une veine j'ai deja tranché

Tu l'as vu, ce sang giclé

Les tremblements ont commencés

Un pansement j'ai appliqué

Mon saignement j'ai arreté

Mais dans ma tête je voulais rever

Rever de m'envoler

M'envolé à jamais ...

... mais l'amitié m'a reveillé

krakinette

Et si non?

Si petit qu'il n'avait pas de mauvaise pensée,

si gentil qu'il faisait ce qu'on lui demandait.

Il n'avait connu que l'émerveillement de la neige

et l'amour inconditionnel de son chien beige.

Si serein qu'il n'imaginait pas de voleur

capable de s'emparer de son innocence,

celle qui l'avait toujours réjoui jusqu'à cette heure,

par cet homme, en qui il avait le plus confiance.

Sidéré par cette malveillance à l'état pure,

il en eu son cœur ardent, à jamais, brisé.

Si le sol s'était soudain effondré, je vous jure,

qu'à cet instant, il ne l'aurait pas remarqué.

Si perdu qu'il ne pouvait plus imaginé

la vie. Si jeune pour projeter s'en acquitté!

Si intensément l'abîmait son désespoir,

qu'alors toutes ses émotions furent étouffées.

Ainsi fallacieusement se déroulait

sa vie. Né un univers derrière sa carapace.

Son monde, dans la réalité, n'avait de place,

si bien qu'il prenait un chemin escarpé.

Il rencontra un homme capable de l'épauler,

car son âme entière transpirait de pure bonté.

Si la rage, l'ambition, la folie l'accablait,

l'humour,l'amour, mais surtout l'espoir le portait.

Si vous le croisé, n'ayez pas peur de sa part

sombre, un ersatz désuet d'un monde immonde,

si vil qu'il ne l'emportera pas dans sa tombe,

il attend seulement un geste de votre part.

Phlo

Sans titre

Il m’a laissé un message pour mon anniversaire…

Alors que je voulais oublier et qu’il laissait le temps faire…

Comme d’habitude je vais céder il fera son affaire…

Et encore une fois mon putain de comportement se passe de commentaires…

Il m’a promis toutes les belles choses qu’un homme peut promettre…

Au final… ce con… il finit par me connaître…

Mais je le cherche ? Qu’est ce que je fais paraître ?

C’est ça une pute ? C’est ça, je dois bien l’être…

Il se fait passer pour ce doux rêveur…

Ce monsieur bien… celui pleins de douceurs…

En réalité je pense qu’il est fin manipulateur…

Et qu’une fois de plus il va briser mon petit cœur…

C’est flattant au fond de jouer avec la queue,

De quelqu’un devant qui, tellement sont à la queue leu leu…

Finalement on finira… il sera encore une fois heureux…

Et toute seule une fois de plus, je me briserais c’est malheureux…

Sois heureuse Aurel ! Tu es une privilégiée !

ba oui.. Il t’autorise à rentrer dans son intimité…

Je suis donc bonne qu’a ça ?? Me prostituer ?

Même si tout ce que je cherche c’est d’être aimée ?

Putain mais Aurel tu penseras toute ta vie comme une enfant ?

Parce que dans la vraie vie il y a aussi des méchants…

Parce que des fois la pub coca c’est moi dedans…

Le monde des gens gentils, et chaque fois je tombe… malheureusement…

Tu n’as pas besoin de te vendre pour trouver quelqu’un a qui tu plairas !

Tiens pour changer… l’Aurel a le moral tout en bas…

Mais cette conne à chaque fois elle dit ça… -« aujourd’hui c’est là dernière fois… »

Mais tellement conne qu’à chaque fois elle y retourne là bas !

Je me fais peur ce soir… d’habitude à cogiter…

Je me renfermerais en laissant les larmes couler…

Je finirais dans la cuisine à bouffer bouffer, me goinfrer…

Mais ce soir je suis plutôt fataliste… comme blasée…

Il y a bien longtemps que je ne crois plus au prince charmant…

Peut être qu’en lui je n’espère qu’un parent…

Mais là encore c’est tellement navrant…

Réveille toi Aurel il restera qu’un client !!!

Aurel

Mon apaisement

Cette douceur zélatrice

Deviendra t-elle éternelle

Ou s’envolera t-elle ?

Rompre le silence

Fait virevolter la cadence

S’envoler mes angoisses

Et effacer les cicatrices éparses

Je me sens toute cotonnée

Si bien protégé de la menace

Quel bien d’abolir la glace

Ce silence qui parfois reste en place

Ce morceau de moi si infecté

Je suis enfin survenue à le soigner

Je me sens désintoxiquée et sereine

Prête à voler pendant des semaines

Aux jolis cœurs d’édifier

Leur avenir de bonheur

C’est possible de le vouloir

Et chaque jour de le boire

Natacha

Seule face à ses pensées

Enfouis dans ses pensées elle ne sais que faire ..

Des questions, tant de fois posées mais aucune réponse

Il n'y a quelque chose qui ne vas pas mais elle se sent apeprès bien

Elle refuse tout contact, de peur de s'y abandonner

Alors c'est un refus catégorique qu'elle fait comprendre

Elle n'y comprend plus rien

Il n'y comprend rien

Il n'a rien fait pourtant

Et elle s'est mise à se cacher

A tout refuser...

COmbien de temps encore ???

Déjà deux mois...

Vas t'elle se décidé ?

Vas t'elle changer ?

Elle est seule face à ses pensées.

Le soir elle laisse ses larme coulées

avec de la culpabilité

De ne rien pouvoir accepter ..


Elle a bien peur que sont passé la retrouvé,

Parfois envie de s'isoler, elle a peur

Parfois envie d'être aidé que faire ?

Feline 6713

Réalité à la fin tragique...

Sers moi dans tes bras, embrasse moi,

Aime moi! Car j'ai besoin de toi.

Quand je gravirai les escaliers,

A ce moment fort je te verrai.

Ne fais pas l'erreur de me regarder,

Puisque jamais tu ne pourra m'aimer.

Tant de jours et de semaines sont passés,

Tant de rêves en moi ce sont effacés...

Mais jamais au grand jamais je n'oublirai,

Ses yeux brun auquels je me suis attachée.

Dans les pires moments il à sût me porter,

Et jamaisil ne m'aurait laissée tomber.

Il aurait peut être dû me laisser mourir,

Mes rêves les étouffer pour ne plus en souffrir...

LC

Ange et Démon

Démon de feu,

Démon de sang,

Il est honteux

Et inquiétant.

Démon de feu,

Démon de sang,

Est malheureux

Mais pas vraiment ...

Manipuler,

Il sait le faire.

Il sait, il sait,

P'tite écolière.

Ange de glace,

Je suis un as

Plus fort que toi

Ne l'oublis pas.

Ange de glace ,

Tu te surpasse,

Je suis vainqueur,

Ton corps se meurt.

LC

...

Maintenant, je ne sangloterais plus. J'ai l'habitude

De vivre dans l'incertitude de ma solitude.

Il ne faut plus que je m'apitoie sur mon propre sort,

Je ne veux plus souffrir, cette haine doit sortir de mon corps.

S'il le faut ce monstre manipulateur s'en ira,

Ou bien peut être que je déciderais de rester.

Tu ne sais pas ce dont tu serais capable sans moi,

La vie est si dure que tu pourrais te tuer...

L.C

Je choisis

Petit blond innocent, un peu chiant

Perturbant, violent, traumatisant

C’est comme ça que tu étais

C’est malheureusement cela que j’ai gardé

Une image réalité

Moi seule en ai la clé

Mais la serrure est rouillée

J’ai du mal à ouvrir le coffret

Tout le monde semble apaisé de toi

De ta volonté de cesser le combat

A par moi, qui n’oublie pas

La colère, le calvaire et le noir au fond de toi

Ne me touches pas, ne me parles pas

Ne me regardes plus, je ne veux plus

J’ai gagné tu m’as perdu

A jamais ta sœur je ne serai plus

Un rejet total pour une vie meilleure

C’est mon choix ma volonté intérieure

A moi ma vie et mes peurs

Je choisis, tu meurs

natacha

POURQUOI????

Aujourd'hui j'ai 27 ans

Il parait que tous vas bien dans ma vie

Enfin je fais semblant je m'accrohe et ESPERE.

Je fais figure dans ce monde malgré moi, souriant par politesse

Entourée et pourtant si solitaire.

27ans de vie, 20ans de larmes versées.

Plutôt inutile pour une femme de mon âge,

Le coeur mutilé de rage,

J'aimerais pouvoir vivre en marge.

Cette vie n'a que le goût d'un somnifère,

Si vous saviez seul dans ma chambre comment je souffre,

Il est fort...Moi je ne suis rien.

Rien qu'une môme fâce à un adulte sans gêne,

Je lutte contre moi même,

Ma vie est malsaine;

Toujours sourire à faire semblant de s'aimer.

Pourquoi l'adulte ne sait pas ce que je sais?

Pourquoi m'avoir empêcher de grandir avec mon temps?

Pourquoi me faire croire que la vie est une suite de bon temps?

Ne voyez vous pas sur mon visage comme j'ai mal?

Comme je te croyais pas quand tu me parlais d'amour!

NE FAIS PAS DE MOI CE QUE TU ES.

Peut être que j'en sais trop?

Peut être que je ne vaux pas mieux?

Ce qui est sur c'est que je veux devenir quelqu'un de bien........

.................COMME AVANT MES 6 ANS.................

troma

peur.....souffrance

Un jour s est levé

Je n'avais plus envie de manger.

Une mauvaise image de moi?

Pourquoi pas.

Je ne veux plus plaire à ces hommes,

Qui violent et batifollent,

Je ne veux plus de ces formes,

Qui me complexes et me rendent folles.

J'aimerais être invisible,

Pouvoir me mouvoir sur un fil,

Me sentir un peu libre,

Enfin réussir vivre.

Je suis prisonnière de mon passé,

Je ne sais comment m en débarasser,

On me dit d'en parler,

Et qu'ensuite j'oublierais.

Seulement je n'y arrive pas,

Comment parler de tout cela?

Que peuvent t ils comprendre de mon histoire?

Comment tout effacer de ma mémoire?

J'ai peur de l'avenir,

Bien que ce soit moi qui le construise,

J'ai peur des gens, j'ai peur de moi,

Comment me sortir de tout cela!!

bioute

N'hésitez pas à m'envoyer vos poémes en cliquant sur l'enveloppe, n'oubliez pas de me préciser votre pseudo ainsi que votre mail si vous souhaitez qu'il figure sur le site

Cette page fait parti d'un cadre . Site http://eternalll.free.fr