POESIE

POEMES DE ZABEILLE

ATTENTION JE VOUS RAPELLE QUE CES PAGES SONT DESTINEES A UN PUBLIC AVERTIT!!!!! ET QUE LES TEXTES N'ENGAGENT QUE LEURS AUTEURS

Voici quelques poémes poémes écrit par ZABEILLE

j'ai mal

J'ai mal ce soir

J'ai peur du noir

Je ne sais pas pourquoi

Mais c'est comme ça

Je sais même pas quoi dire

Cette angoisse vient ma tête pourrir

Et je ne sais pas quoi faire

Pour m'en défaire

Pourquoi ça revient

Alors que tout va bien?

Il fait noir dans ma tête

Où donc est la fenêtre?

Je veux retrouver ce ciel bleu

Qui convenait si bien à mes yeux

Et oublier ce noir

Qui me fait perdre espoir.

Zab 11/11/05 à 22H11

je ne sais pas

Je ne sais pas pourquoi

Je me sens comme ça:

Toute vide à l'intérieur

Et toute triste à l'extérieur

Ca fait un moment que je ne poste plus

Car les mots ne viennent plus

Je ne sais plus quoi écrire

J'arrive plus rien à dire

Je reste dans mon coin

C'est sûr pas bien loin

Je n'ai plus la Flamme

Je dérive vers les brises-lames

Pourquoi toujours cette envie de pleurer

Qui m'étreint à longueur de journée

Je ne sais plus vers qui me tourner

Je suis si fatiguée...

La vague

La vague décrit bien le mouvement

Dans lequel je me retrouve actuellement

Plutôt sur la crête en journée

Plutôt dans le creux en soirée

Mais ma vague je la comprends

Elle ne me submerge jamais complètement

J'arrive à ne pas couler

Car j'ai appris à nager

Grâce à vous toutes mes amies

Qui êtes apparues dans ma vie

Et m'ont permis de tout extérioriser

Afin de ne pas imploser

Le creux de la vague ce soir je le connais

Mais Tatate est là pour me parler

Alors je pose mes pieds sur le sol

Et je décolle

C'est maintenant presque la crête

Pour laquelle je suis toujours prête

Car elle me permet de vous écouter

Au lieu de rester dans mon coin à bouder.

Alors encore une fois merci à vous

Pour rien et pour tout

Pour ce que vous faites

Et pour ce que vous êtes

Zab

Un peu de gaiété

Il y a de ça longtemps

Eternal m'a dit spontanément

Tu pourrais écrire quelque chose de gai

Ca changerait de ce que j'écrivais.

Alors je m'y mets ce soir

J'essaye de mettre un peu d'espoir

Dans mon poème

Et dire à la vie que je l'aime.

Le bonheur c'est un peu tout

Mais c'est aussi rien du tout

C'est de voir naître des amitiés

Entre des personnes qui ne se connaissaient

C'est de voir ma famille réunie

Juste pour partager un moment de vie

C'est aller dans mon club de basket

Pour tous ces jeunes que je guette

C'est me promener au gré des rues

Pour me retrouver dans un endroit inconnue

C'est voir les feuilles se jaunir

Lorsque l'automne va surgir

C'est voir le printemps arriver

Et surtout voir les fleurs pointer

C'est rire avec mes amis

Que plus que tout je chéris

Et c'est aussi venir chatter ici

Avec vous tous mes amis

Et finalement voir les gens heureux

C'est cela le mieux.

Le bonheur ne tient qu'à un fil

Tout comme la vie ne tient qu'à un fil

Alors prenons en soin

Nous en avons bien besoin.

La séparation

Demain probablement l'hospitalisation

Et donc d'avec vous la séparation

Je pense que j'ai raison

Que c'est la meilleure solution

Mais qu'est ce que vous allez me manquer

Vous toujours là pour délirer

Aussi bien que pour sourire

Et chaque jour me soutenir

Je ne fais pas ça de gaieté de coeur

C'est même une très grande douleur

De vous quitter ainsi

Vous toutes mes adorées amies

Mais là je crois que j'ai pas le choix

Pour sortir de ce mauvais pas

Je suis plus capable de gérer

Mes actes ainsi que mes idées

De professionnels j'ai besoin

Pour de moi prendre soin

Pour pouvoir être écoutée

Et essayer d'un peu de me lâcher.

Alors je ne sais pas combien de temps

Je ne pourrais répondre présent,

Sûrement le temps de me remettre dans les bonnes traces de pas

Afin qu'ensuite je puisse marcher toute seule,tout droit.

Dieu seul sait combien vous allez me manquer

Vous toutes que je fais plus qu'adorer,

Qui m'avez déjà beaucoup apporté

Et que je sui impatiente de retrouver,avant même de vous avoir quittées.

Merci pour ce que vous faites

Merci pour ce que vous êtes

Merci d'être vous

Pour rien et pour tout

Tu vas nous manquer aussi tite zab mais je crois que c'est une des meilleures solutions, il faut que tu prenne soin de toi et que tu sorte la tête de l'eau! T'en fais pas on pense fort à toi et bien sur que tu va nous manquer aussi!!! On attend ton retour avec impatience! Accroche toi STP!!!!!Enorme bisous!!!

Un mot

Il suffit d'un mot

Même pas trop haut

Pour que tout revienne

Pour que je me souvienne.

Ce soir,c'est reparti pour un tour

J'ai revécu tous ces horribles jours

Comme si ce qu'il m'a fait

A nouveau se répéter.

Tous les détails me sont revenus

J'ai tout revu

Comment j'étais un objet

Comment je pleurais.

Rien qu'un mot pour exploser

Pour que je ressurgisse le passé

Pour encore plus souffrir

De ce que je ne sais plus dire.

Je suis toute remuée

Comme avec le couteau dans la plaie

Qui me fait intérieurement saigner

Qui en 2 me fait me plier.

Marre d'être dans cet état

Où je ne m'appartiens pas

Où mon corps n'est que souffrance

Où ma tête explose,dans le silence.

L'appel

Pourquoi ce soir tu m'as appelé?

C'était pour me torturer

Me rappeler le passé

Encore plus m'enfoncer?

T'es vraiment qu'un salaud

Du mal tu m'en fais trop

T'en as déjà fait beaucoup

Mais tu me remets un coup

Comme si je n'étais pas assez à terre

Comme pour m'envoyer en enfer

Tu m'appelles pourquoi?

Je ne sais pas et savoir je ne veux pas

Tu m'as assez torturée

Tu m'as assez boussillée

Alors reste à l'écart

Je veux plus t'entendre connard

Tu me fais déjà trop souffrir

Alors ne viens rien me dire

Restes dans ton coin,loin de moi

Je te hais crois moi

De mon côté,je fais tout pour exorciser

Tout ce qui s'est passé

Alors ne viens pas me rappeler

Qu'encore tu peux me blesser.

Hier

Hier j'étais à un mariage

Avec des jeunes de mon âge

Hier ce devait être la fête

Mais ailleurs était ma tête

Comme depuis presque 3 mois

Je n'étais là que physiquement

Incapable de partager le bonheur

Des mariés que je porte dans mon coeur

J'ai essayé de profiter des instants

Que m'offrait le moment présent

Mais chaque fois mon esprit s'est enfui

Les souvenirs m'ont envahi.

Pendant toute cette belle soirée,

Je n'ai qu'à une chose pensé

C'était chez moi rentrer

Pour pouvoir tout évacuer

Une fois le seuil de la porte franchi

Les larmes de mes yeux sont sorties

Et je n'ai cessé de pleurer

Jusqu'à ce que je m'endorme,épuisée.

La dépression

C'est une maladie à la con

Elle vous quitte pas

Elle vous suit pas à pas

Vous avez beau lutté

Vous êtes toujours écrasé

Par les idées qu'elle vous impose

Elle empêche de voir la vie en rose.

Moi je l'ai connue ya plus d'un an

Et puis était revenu le beau temps

Sauf qu'un sale con

Est venu gâcher cette belle saison

Depuis ce moment-là

C'est quasiment que des bas

Elles sont revenues ces idées

Plus fortes que l'année passée.

Et puis elles résistent à tout

Elles me font un mal fou

Elles m'épuisent au fur et à mesure

Ca c'est une chose sûre.

Depuis 5 jours maintenant

C'est le fond du goufre carrément

De temps en temps rayon de soleil

Mais je retombe,c'est pareil.

Je sais plus quoi dire

Je ne fais que souffrir

Les mots restent dans ma gorge,coincés

Et peu à peu je me sens étouffer

Je vais finir par exploser

De tout ce malheur gardé

Et tant pis pour l'effet

Je ne veux plus lutter.

LA PANNE

Je suis en panne d'inspiration

Je connais un peu la raison

C'est cette foutue agression

Qui font que les mots s'en vont.

Je sais pourquoi je vais si mal

Pourquoi bien loin est mon moral

Je suis devenue incapable de parler

De tout ce qui s'est passé.

Ca me ronge de l'intérieur

Ca fait saigner mon coeur

Même quand j'appelle à l'aide quelqu'un

Les mots restent en moi,bien loin.

Je sais qu'il faut patienter

Mais c'est dur de plus pouvoir parler

De sentir les sentiments se bloquer

Alors qu'on voudrait tout cracher.

Je veux

Je veux mourir

Pour ne plus souffrir

Pour ne plus me souvenir

Pour oublier le pire

Je veux mourir

Pour ne plus galérer

Pour ne plus penser

Pour arrêter de songer au passé

Je veux mourir

Pour anéantir les sentiments

Qui m'envahissent à chaque instant

Pour ne plus subir cet horrible présent

Je veux mourir

Car je n'espère plus rien,

Ni que la vie me fasse du bien

Ni que me soulagent tous mes soutiens

Je veux mourir

Pour arrêter d'être un poids

Pour tous ceux que je côtoies

Et que chaque jour je déçois

Je veux mourir

Car je n'ai ni force ni courage

Pour me battre contre les orages

Qui envahissent mon ciel plein de nuages

Je veux mourir

Mais je suis toujours là

Car je ne pense pas à moi

Mais à tous ceux qui m'entourent moi

Je veux mourir

Et je ne sais pas combien de temps je lutterai contre cette envie

De mettre fin à ma vie

A laquelle se rajoutent chaque jour des soucis

Zab 21/06/2004 à 1h

Mon papa

Pour toi mon Papa chéri

Voici quelques mots que je t'écris

Pour te montrer que jamais je ne t'oublierai

Malgré le temps qui est déjà passé

Cela fait aujourd'hui 15 ans

Que tu es sorti de notre temps

Beaucoup trop tôt malheureusement

Et bien trop rapidement également

Dieu seul sait combien je t'aimais

Toi mon cher Papa adoré

Avec cette grande complicité qui nous liait

Et qui nos sourires provoquait

Tu es parti d'un coup

Sans prévenir tes bouts de choux

Mais tu ne pouvais contrôler tout

Sinon tu serais encore avec nous

Chaque jour Papa tu me manques terriblement

Et les souvenirs me reviennent plus qu'intensément

Car du bonheur nous avons partagé très souvent

Et cela restera dans ma mémoire éternellement

Papa tu étais un grand monsieur

Les amis autour de toi étaient toujours là eux

Pour partager les moments de bonheur

Que tu répandais tout autour de toi mon vieux

Cela fait maintenant longtemps

Que tu n'es plus à mes côtés quotidiennement

Mais j'aurais besoin de toi à chaque instant

Pour partager les bons et les mauvais moments

Papa tu étais un être exceptionnel

Vraiment dommage que tu sois au ciel

Et que cela soit éternel

Car sur terre j'aurais besoin de tes conseils

Ta puce qui t'aime

Marre

Marre de toujours me plaindre

De pas arriver à positiver

D'avoir toujours l'esprit embrouillé

De toujours de l'aide demander

Marre de toujours me plaindre

D'avoir le moral dans les chaussettes

De jamais avoir d'idées chouettes

De me prendre la tête

Marre de toujours me plaindre

De pas arrêter de pleurer

D'avoir besoin d'être consolée

De pas pouvoir me contrôler

Marre de toujours me plaindre

De pas savoir quoi dire

Quand il faut vous soutenir

De pas savoir faire sourire

Marre de toujours me plaindre

De pas apporter de gaieté

De toujours me lamenter

De jamais mieux aller

Marre de toujours me plaindre

Pourtant Dieu sait que je voudrais

Vous rendre un peu de ce que vous me donnez

Vous toutes qui sur ce site postez

Ma deuxième famille

C'est vous toutes les filles

Vous à qui je peux tout confier

Et qui chaque jour me soutenez.

Nous sommes compagnes de malheur

Mais essayons ensemble de retrouver le bonheur

Même si je n'y suis pas encore arrivée

Grâce à vous sur le bon chemin je vais.

Eternal,l'élement indispensable

Grâce à qui cette famille est là,

Aimie le merveilleux grain de sable

Qui est loin des yeux mais près du coeur pour moi,

Nes ma petite toulousaine

Toujours prête à dire je t'aime

Zeb ma presque jumelle

Avec ses 2 consonnes et sa voyelle

Bab ma sportive adorée

Avec qui beaucoup je peux partager,

Zigo qui ne dort quasiment pas

Et qui est la nuit est là pour moi,

Pmb ou ayya,selon ton choix

Tu me fais trop délirer toi,

Bulle avec qui j'ai peu parlé

Mais que je connaitrai,

Sans oublier ma Bla adorée

Toujours là,webcam allumée,

Et puis toutes les autres aussi

Que ce soir j'oublie.

Merci à toutes je vous adore

Et ce mot n'est pas trop fort

De mon coeur vous faites partie

Et ça sera pour la vie...

Je ne sais plus quoi dire

J'arrive même plus à écrire

Raconter des banalités

C'est tout ce que je fais.

Pourtant Dieu sait qu'à l'intérieur

Ca remue grave mon coeur

Mais j'arrive plus à parler

L'impression d'être baillonnée.

Pourtant je voudrais pouvoir crier

Toute la haine que j'ai

Pour cet odieux personnage

Qui a profité de mon passage.

Je voudrais pouvoir hurler

Tous les sentiments que j'ai

La haine,la culpabilité

Et puis cette envie de me tuer.

Mais je ne parle de rien

Je fais comme si tout allait bien

Et ça me fait encore plus souffrir

De voir que je n'arrive plus à rien dire.

Bien sûr il n'y a rien de nouveau

Mais parler me fait défaut

Rien ne veut sortir

Et c'est bien ça le pire.

Decouragée

Depuis 2 mois maintenant

Et ce malheureux événement

Complètement épuisée je suis

Outrageusement découragée de vivre

Ultimatum chaque jour pour décider si

Rester sur terre est valable

Ainsi que continuer à me battre je suis capable

Guerrière je ne suis pas

Et pourtant à cause de lui

Maintenant je dois empêcher mon esprit d’

Exploser à chaque instant car

Ni les sensations ni les mots ni la douleur ne

Tracent leur chemin hors de moi

Et je ne crois pas qu’un jour je pourrais

T’oublier, toi qui m’a annihilée

Violemment tu t’es servi de moi

Immondes ont été tous tes actes

Objet j’ai été pour toi

Lâchement tu m’as souillé à jamais

Trop marre

J'en ai marre

Trop de cauchemards

Je ne cesse de retomber

Quand j'essaye de remonter.

Le moral a été là 3 jours

Mais il était juste venu faire un tour

Le voilà déjà reparti

Où je ne sais pas mais pas ici.

C'est trop la prise de tête

Et plus du tout la fête

J'ai trop envie de pleurer

Mais les larmes ne veulent pas couler.

Encore ces putains de souvenirs

Qui me font toujours autant souffrir

Mais je n'en peux plus

A quoi ça sert de m'être battue?

Je suis trop fatiguée

De devoir tout recommencer.

La vie ne veut pas de moi

Alors tant pis,je ne m'accroche pas.

Pourquoi?

Ca c'est une grande interrogation

Elle régit beaucoup de questions

Parce qu'on veut des justifications.

Pourquoi?

Pourquoi moi?

Pourquoi il m'a fait ça?

Pourquoi moi j'ai pas....?

Pourquoi?

Pourquoi cette culpabilité

Alors que je n'ai rien fait?

Pourquoi ce sentiment d'être annihilée?

Pourquoi?

Pourquoi j'arrive plus à vivre?

Pourquoi j'ai du mal à sourire?

Pourquoi tous ces envahissants souvenirs?

Pourquoi?

Pourquoi ma vie s'est arrêtée?

Va-t-elle redémarrer?

Pourrais-je un jour tout classer dans "passé"?

Pourquoi?

Pourquoi un jour c'est la fête

Et le lendemain la prise de tête?

Pourquoi toutes ces galères en fait?

Pourquoi?

Parce j'ai été trahi

Baffouée a été ma vie

Et non entendu mes cris

Pourquoi?

Parce que c'est un grand bouleversement

Et qu'il va falloir du temps

Pour vivre avec,malheureusement.

Pourquoi?

Parce que je ne peux accepter

Que cet homme ait manqué de respect

A tout ce qui moi me fait.

Pourquoi?

Beaucoup de questions en fait

Mais peu de réponses c'est vrai

Alors merci beaucoup de m'écouter.

Quelques mots

Juste quelques petits mots

Pour pouvoir vous dire à vous

Que vraiment vous êtes trop

Et que je vous aime tous.

Aujourd'hui ni chat ni forum

Bien trop occupée

Par tout le décorum

Afin des 50 ans de mon oncle bien fêter.

Mais Dieu que vous m'avez manqué

J'ai pensé à vous toute la journée,

Je n'ai pas pu m'en empêcher

Je suis de ce forum une droguée!!!

Alors avant d'aller dormir

Un petit passage pour vous faire partager

Ma très grande envie d'à la vie sourire

Et puis,de mon coeur toute la gaieté.

Depuis hier j'ai retrouvé la pêche

Un certain goût pour la vie

Et rien ne m'empêche

De vous dire un énorme merci

Car c'est bien grâce à vous que je retrouve le sourire

Même si des choses de mon côté je fais

Car c'est vous à qui je peux tout dire

Et qui me permettez de me retrouver.

Et j'ai pleuré

Eh oui j'ai pleuré

Tout au long de la soirée

Pour essayer d'évacuer

Toute la pression que j'avais.

C'était les larmes de mon coeur

Qui parlaient de toutes mes peurs,

De cet énorme malheur

Qui m'envahit à chaque heure.

Est-ce que ça a servi?

Et bien je crois que oui

Puisque j'ai souri

Plus tard dans la nuit.

Et puis les pleurs de toute façon

On n'a pas à se poser de questions

Ils surgissent avec l'émotion

Sans qu'on y ait fait attention.

Alors pour moi cette soirée,

C'était du noir en effet

Plus fort que moi c'était

J'arrivais pas à la changer.

Mais j'ai quand même un peu d'espoir

Afin que demain soir

Ne soit pas encore à broyer du noir

Mais plutôt à redonner aux autres l'espoir.

Pour cela je vais essayer

Dans mon lit d'aller me coucher

Et puis ensuite souhaiter

Que par le sommeil je sois gagnée.

Enfin

Ca y est enfin

Je peux écrire à ma faim

Tout ce qui me passe par la tête

Et en même temps jouer les poètes.

Aujourd'hui c'est la galère

J'ai réussi à plein de choses faire

Mais c'était pas vraiment moi

Car ailleurs j'étais,le coeur en émoi.

La tête complètement dans les souvenirs

J'arrive pas à m'en sortir

Trop envie de pleurer

Et rien peut m'en empêcher.

Je pète un cable

De rien je suis capable

Marre de faire semblant

Alors que je suis en dedans.

A quoi ça sert de vivre

Si c'est dans les souvenirs

Rien ne les efface

Même pas le temps qui passe.

Je sais ça fait pas longtemps

Mais c'est vraiment trop présent

Pour que je vive,tout simplement,

Alors à la mort je pense de temps en temps.

Mais pas d'inquiètude pour autant

Je vais rester ici,dans le présent

Car je suis excellement entourée

Sur le net et dans la réalité.

C'est juste que souvent la nuit

Mon esprit dans les ténèbres s'enfuit

Car alors il faut seule gérer

Toutes les images remontées.

Encore moi


Eh oui c'est encore moi

Qui vient parler de l'émoi

Qui s'empare chaque jour de moi

Même si je n'en veux pas sous mon toit.

Je suis vraiment désolée

De devoir autant parler

J'ai parfois l'impression de vous déranger

Vous tous qui avaient besoin de quiété.

Mais,c'est ainsi,j'en ai besoin énormément

D'exprimer tous les sentiments

Qui m'assaillent à chaque moment

Et font que je vis péniblement.

D'autres souvenirs me reviennent

Et font encore des siennes

Mais il faut que je tienne

Pour tous ceux qui me soutiennent.

Et dire que d'amour il me parlait

Pour ensuite autant me violer

Très profondément me blesser

Et au bord de la mort m'emmener.

Souvent je n'en peux plus

Alors sur ce site bienvenu

Je viens écrire tout ce qui m'a décu

Afin d'évacuer tout le surplus.

Parler de rien,parler de tout

Cela me fait un bien fou

Alors,pour votre écoute et puis pour tout,

Un grand merci à vous.

J’avais un reve

Martin Luther King avait dit "j'ai un rêve"

Et bien moi je dis "j'avais un rêve"

Car celui-ci s'est envolé

En même temps qu'il m'a violé

Mon rêve était simple pourtant

Je voulais tout simplement

Protéger ma fierté

En donnant ma virginité à celui que je choisirais.

Maintenant ce rêve-là est brisé

Par la faute d'un mal attentionné

Alors il me faut me reconstruire

Et réapprendre à vivre

Mais Dieu que ce chemin est long

Pour me ramener à la raison.

Malgré l'éloignement et le dépaysement

Provoqués par ces vacances,longuement,

Les souvenirs ne m'ont jamais quitté

Toujours les angoisses m'assaillaient

Malgré tous les efforts déployés

Pour tenter de m'en échapper.

Aujourd'hui jour de mon retour

Et malheureusement plus que ces derniers jours

Les souvenirs me prennent la tête

Et mon moral n'est pas à la fête.

Difficile de retrouver le quotidien

Et avec lui tout le train-train

Et puis aussi un peu dégoutée

Que rien n'est avancé.

N'hésitez pas à m'envoyer vos poémes en cliquant sur l'enveloppe, n'oubliez pas de me préciser votre pseudo ainsi que votre mail si vous souhaitez qu'il figure sur le site

Cette page fait parti d'un cadre . Site http://eternalll.free.fr