LES CONSEQUENCES DES ABUS SEXUELS
LA DROGUE : Le canabis
CE PRODUIT EST ILLICITE

Ces pages n'ont pour but que l'information des personnes pouvant être en contact avec ces produits illicites ou à leur entourage et n'a aucunement pour but d'en faire l'apologie

LE CANNABIS

De plus en plus répandu, l'usage du cannabis concerne surtout les adolescents et les jeunes adultes. Quels en sont les effets et les réels dangers ?

Le "joint" de cannabis est le premier produit illicite consommé dans notre société, au point qu'on ne sait plus si le cannabis est légal ou pas et quels en sont les réels dangers.

DEFINITION

Le principe actif du cannabis responsable des effets psychoactifs est le D 9 THC (tétrahydrocannabinol), inscrit sur la liste des stupéfiants.

Sa concentration est très variable selon les préparations et la provenance du produit.

A QUOI CA RESSEMBLE ?

L'herbe (marijuana)

Feuilles, tiges et sommités fleuries, simplement séchées. Se fume généralement mélangée à du tabac, roulée en cigarette souvent de forme conique (le joint, le pétard, le stick...).

Le haschich (shit)

Résine obtenue à partir des sommités fleuries de la plante. Se présente sous la forme de plaques compressées, barrettes de couleur verte, brune ou jaune selon les régions de production. Se fume généralement mélangé à du tabac : "le joint". Le haschich est fréquemment coupé avec d'autres substances plus ou moins toxiques comme le henné, le cirage, la paraffine...

L'huile

Préparation plus concentrée en principe actif, consommée généralement au moyen d'une pipe. Son usage est actuellement peu répandu.

EFFETS ET DANGER DU CANNABIS

Les effets de la consommation de cannabis sont variables suivant la dose consommée et les individus : légère euphorie, accompagnée d'un sentiment d'apaisement et d'une envie spontanée de rire, légère somnolence. Ses effets durent en moyenne de 2 à 10 heures. Les usagers de tous âges consomment généralement pour le plaisir et la détente.

A doses élevées, des difficultés surviennent pour accomplir certaines tâches complexes. Des troubles du langage et de la coordination motrice peuvent apparaître et le temps de réaction est augmenté.

Ces effets peuvent être dangereux si l'on conduit une voiture, si l'on utilise certaines machines.

Les principaux effets physiques du cannabis peuvent provoquer, selon la personne, la quantité consommée et la composition du produit :

- une augmentation du rythme du pouls (palpitations) ;

- une diminution de la salivation (bouche sèche) ;

- un gonflement des vaisseaux sanguins (yeux rouges) ;

- parfois une sensation de nausée.

Même si les effets nocifs du cannabis sur la santé sont, à certains égards, moins importants que ceux d'autres substances psychoactives, il faut signaler certains risques physiques. L'appareil respiratoire est exposé à un double risque : celui des goudrons toxiques résultant de la combustion du tabac et celui des goudrons contenus spécifiquement dans la fumée du cannabis. De ce fait, la consommation régulière de cannabis mélangé à du tabac sur plusieurs années peut induire l'apparition de cancer précoce du poumon (avant 45 ans). Ces risques de cancer peuvent être amplifiés dans certaines conditions d'inhalation (pipes à eau, "douilles").

Certains troubles mentaux, souvent difficilement perçus par la population et les consommateurs, peuvent être révélés ou aggravés par la consommation de cannabis : troubles de l'humeur, troubles anxieux et schizophrénie.

CANNABIS ET DEPENDANCE

L'usage répété et l'abus de cannabis entraînent une dépendance psychique moyenne à forte selon les individus.

En revanche, les experts s'accordent à dire que la dépendance physique est minime.

Toutefois, un usage régulier, souvent révélateur de problèmes, est préoccupant, surtout lorsqu'il s'agit de très jeunes usagers.

Une dépendance psychique est parfois constatée lors d'une consommation régulière et fréquente : les préoccupations sont centrées sur l'obtention du produit.

source : Livre "Drogues : savoir plus, risquer moins"